Normal view MARC view ISBD view

Le test PSA n'est pas approprié au dépistage précoce du cancer de la prostate [article]

by Cignacco, Eva; Jüni, Peter; Meier-Abt, Peter; Metzger, Urs; Biller-Andorno, Nicola; Felder, Stefan; Tag, Brigitte; Swiss Medical Board.
Material type: materialTypeLabelArticleSAPHIR theme(s): Maladies - Pathologies | Promotion de la santé - PréventionMeSH subject(s): Prostatic Neoplasms | Prostate-Specific Antigen | Mass Screening | Early Detection of Cancer | Practice Guidelines as Topic | Prostatic Neoplasms -- diagnosis | Prostate-Specific Antigen -- bloodPUBLICATION TYPE SAPHIR: Journal ArticleOnline resources: Date de consultation : 02.12.2011 Summary: Le dosage de l'antigène spécifique de la prostate (PSA) est souvent effectué dans le cadre du dépistage précoce d’un cancer de la prostate. Toutefois chez les hommes qui ne présentent ni symptômes ni facteurs de risque, le taux de PSA ne convient pas comme indicateur du cancer de la prostate. De ce fait, en l'absence de symptômes ou d'antécédents familiaux, le Swiss Medical Board recommande de renoncer au dosage du PSA. [Auteurs]
No physical items for this record

Le dosage de l'antigène spécifique de la prostate (PSA) est souvent effectué dans le cadre du dépistage précoce d’un cancer de la prostate. Toutefois chez les hommes qui ne présentent ni symptômes ni facteurs de risque, le taux de PSA ne convient pas comme indicateur du cancer de la prostate. De ce fait, en l'absence de symptômes ou d'antécédents familiaux, le Swiss Medical Board recommande de renoncer au dosage du PSA. [Auteurs]