Normal view MARC view ISBD view

Poliomyélite à virus sauvage indigène éliminée de la Région européenne de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) depuis 5 ans: enjeux et défis [article]

by Schweiz. Bundesamt für Gesundheit.
Material type: materialTypeLabelArticleSAPHIR theme(s): Maladies - PathologiesMeSH subject(s): Poliomyelitis | Vaccination | Poliomyelitis -- epidemiology | Poliomyelitis -- prevention & control | Europe | SwitzerlandOther subject(s): GenèveOnline resources: Cliquez ici Summary: En 1988, l'Assemblée mondiale de la Santé s'est fixé notamment pour objectif l'éradication mondiale de la poliomyélite. Depuis cette résolution, trois régions de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont déjà été certifiées exemptes de poliomyélite: les Amériques en 1994, le Pacifique occidental en 2000 et la Région Europe en 2002. Cette année, le Bureau régional de l'Europe de l'OMS fête le cinquième anniversaire de ce succès, tout en insistant sur l'importance de maintenir dans chaque pays des niveaux de couverture vaccinale et de surveillance élevés, car le risque d'importation de poliovirus sauvages reste permanent. La découverte fortuite d'un poliovirus sauvage de type 1 dans une des stations d'épuration du canton de Genève illustre bien ce fait. Compte tenu d'une couverture vaccinale contre la poliomyélite élevée et des conditions sanitaires optimales, le risque de circulation de ce poliovirus dans la population est extrêmement faible. Nous rappelons les recommandations de surveillance épidémiologique et de vaccination. [Auteur]
No physical items for this record

En 1988, l'Assemblée mondiale de la Santé s'est fixé notamment pour objectif l'éradication mondiale de la poliomyélite. Depuis cette résolution, trois régions de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont déjà été certifiées exemptes de poliomyélite: les Amériques en 1994, le Pacifique occidental en 2000 et la Région Europe en 2002. Cette année, le Bureau régional de l'Europe de l'OMS fête le cinquième anniversaire de ce succès, tout en insistant sur l'importance de maintenir dans chaque pays des niveaux de couverture vaccinale et de surveillance élevés, car le risque d'importation de poliovirus sauvages reste permanent. La découverte fortuite d'un poliovirus sauvage de type 1 dans une des stations d'épuration du canton de Genève illustre bien ce fait. Compte tenu d'une couverture vaccinale contre la poliomyélite élevée et des conditions sanitaires optimales, le risque de circulation de ce poliovirus dans la population est extrêmement faible. Nous rappelons les recommandations de surveillance épidémiologique et de vaccination. [Auteur]