Normal view MARC view ISBD view

Sexualité et incontinence [article]

by Buffat, Juliette.
Material type: materialTypeLabelArticleSAPHIR theme(s): Santé sexuelle et reproductiveMeSH subject(s): Sexual Dysfunction, Physiological | Sexual Dysfunctions, Psychological | Sexuality | Sexual Dysfunction, Physiological -- diagnosis | Sexual Dysfunction, Physiological -- etiology | Sexual Dysfunction, Physiological -- therapy | Sexual Dysfunctions, Psychological -- diagnosis | Sexual Dysfunctions, Psychological -- etiology | Sexual Dysfunctions, Psychological -- therapyBDSP subject(s): Sexualité | IncontinencePUBLICATION TYPE SAPHIR: Journal ArticleOnline resources: Date de consultation : 20.03.2017 Summary: Sexualité et incontinence ne font pas bon ménage. Du côté masculin, les principales dysfonctions sexuelles que sont l'éjaculation précoce ou les dysfonctions érectiles sont provoquées par une incontinence, soit l'incapacité à retenir son éjaculation ou à maintenir son érection le temps nécessaire pour pouvoir donner du plaisir à sa partenaire, ce qui engendre des sentiments d'échec et de honte qui fragilisent l'identité masculine. Du côté féminin, les dysfonctions sexuelles féminines comme le manque de désir, l'anorgasmie et le vaginisme sont provoquées par un fort excès de continence encouragé par l'éducation morale, familiale, religieuse et sociale. Le travail du sexologue sera de rechercher l'origine du trouble sexuel afin de proposer une approche thérapeutique adaptée. [Auteur]
List(s) this item appears in: Liste des dernières acquisitions imad : janvier-juin 2017
Item type Current location Collection Call number Status Notes Date due
Accès en ligne imad, Institut genevois de maintien à domicile; Centre de documentation
Article Available 2016-11-28

Sexualité et incontinence ne font pas bon ménage. Du côté masculin, les principales dysfonctions sexuelles que sont l'éjaculation précoce ou les dysfonctions érectiles sont provoquées par une incontinence, soit l'incapacité à retenir son éjaculation ou à maintenir son érection le temps nécessaire pour pouvoir donner du plaisir à sa partenaire, ce qui engendre des sentiments d'échec et de honte qui fragilisent l'identité masculine. Du côté féminin, les dysfonctions sexuelles féminines comme le manque de désir, l'anorgasmie et le vaginisme sont provoquées par un fort excès de continence encouragé par l'éducation morale, familiale, religieuse et sociale. Le travail du sexologue sera de rechercher l'origine du trouble sexuel afin de proposer une approche thérapeutique adaptée. [Auteur]