Normal view MARC view ISBD view

Un nouveau modèle de financement pour la santé ? [article]

by Elbaum, Mireille.
Material type: materialTypeLabelArticleMeSH subject(s): Prestations des soins de santé | Organisation financement | Dépenses de santé | Frais et redevances | Assurance maladie | Contrôle coût | FranceSummary: [BDSP. Notice produite par EHESP 89n9R0xk. Diffusion soumise à autorisation]. Les réformes conduites ces dernières années (réforme de l'assurance maladie en 2004, création des ARS avec la loi Hôpital, patients, santé et territoires du 21 juillet 2009) s'accompagnent-elles une modification de la régulation économique et financière du système de santé ? Pour l'auteur, si un certain nombre de changements significatifs apparaissent à l'oeuvre, ces changements restent périphériques et ne remettent pas en cause les modes de financement traditionnels du système français. Ce qui est assez problématique vu les enjeux majeurs auxquels le système de soins doit faire face, à court et moyen terme : traitement des déficits liés ou non à la crise, prise en compte des facteurs de croissance des dépenses de santé, recherche de gains d'efficacité équitables en matière d'accès aux soins.
No physical items for this record

In: La nouvelle gouvernance en santé. Dossier., Titre traduit: A new way of financing the French healthcare system ?

[BDSP. Notice produite par EHESP 89n9R0xk. Diffusion soumise à autorisation]. Les réformes conduites ces dernières années (réforme de l'assurance maladie en 2004, création des ARS avec la loi Hôpital, patients, santé et territoires du 21 juillet 2009) s'accompagnent-elles une modification de la régulation économique et financière du système de santé ? Pour l'auteur, si un certain nombre de changements significatifs apparaissent à l'oeuvre, ces changements restent périphériques et ne remettent pas en cause les modes de financement traditionnels du système français. Ce qui est assez problématique vu les enjeux majeurs auxquels le système de soins doit faire face, à court et moyen terme : traitement des déficits liés ou non à la crise, prise en compte des facteurs de croissance des dépenses de santé, recherche de gains d'efficacité équitables en matière d'accès aux soins.