Normal view MARC view ISBD view

Essai de caractérisation des demandes sociales à partir de résultats d'enquête /

by François, Martine; Banyasz, Laurence.
Material type: materialTypeLabelBookSeries: Approche psycho-ergonomique du stress au travail: 2; Les notes scientifiques et techniques de l'I.N.R.S: 198Publisher: Vandoeuvre : INRS (Institut national de recherche et de sécurité), 2000Description: 31 p. : ill.MeSH subject(s): Stress, Psychological | Health Services Needs and Demand | Human Engineering | Needs Assessment | Occupational Health Services | Work | 97 | MonographSummary: L'analyse des demandes sociales repose sur les besoins et les attentes exprimés par les différents professionnels de la prévention et des médecins du travail. Cette étude montre de réelles préoccupations en matière de stress au travail ; elle fait apparaître des problèmes de souffrance, de pénibilité du travail, de mal-être, de mal-vivre. Ces données ont été confrontées aux résultats d'enquêtes du ministère du Travail. L'ensemble des résultats montre clairement que la dégradation des conditions de vie au travail (pression temporelle et hiérarchique, absence de considération et de valorisation, sentiment d'être pris pour un pion, etc.) seraient les principales sources de stress, plus que la réalisation du travail lui-même. Aussi ces résultats orientent-ils le programme de recherche en psycho-ergonomie: l'évaluation du coût cognitif et effectif pour l'opérateur sera réalisée en tenant compte des différentes contraintes du travail, de son activité et des stratégies mises en jeu pour y faire face.
Item type Current location Call number Status Date due
Empruntable IST, Institut universitaire romand de santé au travail; Bibliothèque
Bibliothèque
IST WA-475-Fra-2000 (Browse shelf) Available

Travail réalisé dans le cadre de l'étude INRS: Stress au travail : diagnostic, évaluation, gestion et prévention

Bibliographie p. 31

vdist-/07.2013 L'analyse des demandes sociales repose sur les besoins et les attentes exprimés par les différents professionnels de la prévention et des médecins du travail. Cette étude montre de réelles préoccupations en matière de stress au travail ; elle fait apparaître des problèmes de souffrance, de pénibilité du travail, de mal-être, de mal-vivre. Ces données ont été confrontées aux résultats d'enquêtes du ministère du Travail. L'ensemble des résultats montre clairement que la dégradation des conditions de vie au travail (pression temporelle et hiérarchique, absence de considération et de valorisation, sentiment d'être pris pour un pion, etc.) seraient les principales sources de stress, plus que la réalisation du travail lui-même. Aussi ces résultats orientent-ils le programme de recherche en psycho-ergonomie: l'évaluation du coût cognitif et effectif pour l'opérateur sera réalisée en tenant compte des différentes contraintes du travail, de son activité et des stratégies mises en jeu pour y faire face.