Normal view MARC view ISBD view

Le risque biologique encouru par les salariés en Europe : quelle ampleur ? quelle prévention ? /

by EUROGIP (Paris).
Material type: materialTypeLabelBookPublisher: Paris : Eurogip, 2007Description: 43 p. ; 30 cm.SAPHIR theme(s): Santé et travailMeSH subject(s): Maladies - Pathologies -- maladies infectieuses et-ou transmissibles | Occupational Exposure | Environmental Monitoring | Risk Assessment | Hazardous Substances | Occupational Exposure -- analysis | Occupational Exposure -- prevention & control | Occupational Exposure -- legislation & jurisprudence | Environmental Monitoring -- standards | Risk Assessment -- standards | Risk Assessment -- trends | Hazardous Substances -- adverse effects | Europe | Technical Report
Contents:
1 - Ce que recouvre la notion de risque biologique : 1. les agents biologiques et leur classement ; 2. les principales pathologies liées à une exposition à un agent biologique. - 2 - Un risque auquel de nombreux salariés peuvent être exposés. - 3 - La prévention commence à s'organiser au niveau des Etats membres et de l'UE : 1. Approches nationales. 2. Récentes initiatives communautaires. 3. Mesures de prévention. - 4 - La prévention nécessite encore des recherches. Annexes. A1. Questionnaire envoyé par Eurogip " Les risques biologiques au travail ". A2. Exposition aux agents biologiques (synthèse de la législation européenne). A3. Types, risques sanitaires et sources des (micro-)organismes en bioaérosols courants dans des bâtiments avec traitement d'air HVAC (systèmes centralisé de chauffage, ventilation et conditionnement d'air). A4. Recherches ISPESL en Italie. A5. Le KOBAS, Groupe de coordination pour les agents biologiques, en Allemagne. A6. Eléments de bibliographie (selection de publications des BG qui traitent des risques biologiques puis classement par pays : Autriche, Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne, Irlande, Italie, Portugal, Suède, International)
Summary: Le risque biologique, qu'il soit de type infectieux, toxinique, immuno-allergique, voire cancérogène, est une réalité pour de nombreuses professions […] le risque biologique […] reste assez peu connu, sinon sous-estimé de la majorité des salariés et des entreprises, en dehors du secteur de la santé. L'intérêt récent pour ce risque a été suscité en partie par un environnement législatif en évolution, mais aussi par la résurgence de pathologies que l'on croyait maîtrisées, comme la tuberculose, et surtout par l'émergence de nouvelles maladies : après le sida et la légionellose, le SRAS et la grippe aviaire [Extr. P. 27]
Item type Current location Call number Status Date due
Empruntable IST, Institut universitaire romand de santé au travail; Bibliothèque
Bibliothèque
IST WA-480-EUR-Ris-2007 (Browse shelf) Available

Réf. Eurogip - 20/F Bibliogr. p.36-43

1 - Ce que recouvre la notion de risque biologique : 1. les agents biologiques et leur classement ; 2. les principales pathologies liées à une exposition à un agent biologique. - 2 - Un risque auquel de nombreux salariés peuvent être exposés. - 3 - La prévention commence à s'organiser au niveau des Etats membres et de l'UE : 1. Approches nationales. 2. Récentes initiatives communautaires. 3. Mesures de prévention. - 4 - La prévention nécessite encore des recherches. Annexes. A1. Questionnaire envoyé par Eurogip " Les risques biologiques au travail ". A2. Exposition aux agents biologiques (synthèse de la législation européenne). A3. Types, risques sanitaires et sources des (micro-)organismes en bioaérosols courants dans des bâtiments avec traitement d'air HVAC (systèmes centralisé de chauffage, ventilation et conditionnement d'air). A4. Recherches ISPESL en Italie. A5. Le KOBAS, Groupe de coordination pour les agents biologiques, en Allemagne. A6. Eléments de bibliographie (selection de publications des BG qui traitent des risques biologiques puis classement par pays : Autriche, Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne, Irlande, Italie, Portugal, Suède, International)

vdcdsp/05.2013 Le risque biologique, qu'il soit de type infectieux, toxinique, immuno-allergique, voire cancérogène, est une réalité pour de nombreuses professions […] le risque biologique […] reste assez peu connu, sinon sous-estimé de la majorité des salariés et des entreprises, en dehors du secteur de la santé. L'intérêt récent pour ce risque a été suscité en partie par un environnement législatif en évolution, mais aussi par la résurgence de pathologies que l'on croyait maîtrisées, comme la tuberculose, et surtout par l'émergence de nouvelles maladies : après le sida et la légionellose, le SRAS et la grippe aviaire [Extr. P. 27]