Normal view MARC view ISBD view

Comment les services de planning familial et de santé reproductive affectent l'existence des femmes, des hommes, et des enfants [publication]

Material type: materialTypeLabelBookPublisher: 2001Description: 2 p.BDSP subject(s): Centre de planification familiale | Accès aux soins | Contraception | Prévention de la santé | Mortalité périnatale | Mortalité maternelle | Grossesse non planifiée | IVG | MondePUBLICATION TYPE SAPHIR: Journal IssueUPF CDU: 314.310Summary: Le siècle dernier a vu des améliorations spectaculaires de ce que nous appelons maintenant " la santé reproductive ", notamment dans les pays plus développés. Dans ces pays, un accès quasi universel à des soins de qualité supérieure durant la grossesse et à l'accouchement, des médicaments salvateurs et des procédures chirurgicales - avortement compris - dépourvues de danger, conjugués à une faible fécondité forment un ensemble qui contribue à une bonne santé reproductive de la population. La situation est très différente dans les pays en développement où, en l'an 2000, 98 pour cent des 3,43 millions de morts d'adultes sont dues à des causes liées à une médiocre santé reproductive. Dans les pays développés, une femme ne court qu'un risque sur 2.125 de mourir durant la grossesse ou à l'accouchement. Ce risque est 33 fois plus grand (un sur 65) pour les femmes des pays en développement. [Auteur]
Item type Current location Call number Status Date due
Unité de santé sexuelle et planning familial (Genève); Centre de documentation
Centre de documentation
314.310 DD -12 (Browse shelf) Available

2001, n° 15

Le siècle dernier a vu des améliorations spectaculaires de ce que nous appelons maintenant " la santé reproductive ", notamment dans les pays plus développés. Dans ces pays, un accès quasi universel à des soins de qualité supérieure durant la grossesse et à l'accouchement, des médicaments salvateurs et des procédures chirurgicales - avortement compris - dépourvues de danger, conjugués à une faible fécondité forment un ensemble qui contribue à une bonne santé reproductive de la population. La situation est très différente dans les pays en développement où, en l'an 2000, 98 pour cent des 3,43 millions de morts d'adultes sont dues à des causes liées à une médiocre santé reproductive. Dans les pays développés, une femme ne court qu'un risque sur 2.125 de mourir durant la grossesse ou à l'accouchement. Ce risque est 33 fois plus grand (un sur 65) pour les femmes des pays en développement. [Auteur]