Normal view MARC view ISBD view

Etude descriptive des facteurs de stress et des stratégies d'adaptation chez les soignants naturels impliqués dans les soins palliatifs à domicile, dans le contexte de l'Hôpital extramural de la région de Frédéricton, au N.-B. [publication] /

by Chassé, France.
Material type: materialTypeLabelBookPublisher: Ottawa : Bibliothèque nationale du Canada, 1997, cop. 1997Description: 1 vol. (pagination multiple) : tab. ; 30 cm.ISBN: 0612261751.SAPHIR theme(s): Soins infirmiers - Soins à domicile | Soins palliatifs - Fin de vie - MortMeSH subject(s): Home Nursing | Palliative Care | Stress, Psychological | Home Care Services, Hospital-Based | Home Nursing -- psychology | Home Nursing -- organization & administration | Palliative Care -- psychology | Palliative Care -- organization & administration | Stress, Psychological -- psychology | Stress, Psychological -- prevention & control | QuebecPUBLICATION TYPE SAPHIR: DissertationSummary: [Résumé] Cette étude transversale vise à décrire les facteurs de stress perçus et les stratégies d'adaptation utilisées par les soignants naturels impliqués dans les soins palliatifs d'un être cher, à domicile. Cette recherche a été développée pour contribuer à l'avancement des connaissances nécessaires aux infirmières oeuvrant dans le contexte des soins à domicile, afin d'améliorer l'efficacité de leurs interventions et d'aider davantage les familles impliquées dans cette situation difficile. Les participants (n = 30), 22 femmes et 8 hommes, ont été sélectionnés en utilisant une méthode d'échantillonnage de convenance. Les instruments utilisés sont le "Caregiver Strain Index" (CSI) pour l'identification des facteurs de stress et le "Jalowiec Coping Scale" (JCS) pour l'identification des stratégies d'adaptation. La théorie du stress, de l'évaluation cognitive et des stratégies d'adaptation de Lazarus et Folkman (1984) a servi de cadre de référence pour l'analyse et l'interprétation des données. Les résultats suggèrent que le sentiment d'être complètement submergé a été le facteur de stress le plus souvent rapporté par les participants à l'étude. La restriction des activités personnelles, la modification des projets personnels et l'ajustement familial ont été non seulement des facteurs de stress souvent mentionnés, mais aussi les aspects des soins palliatifs perçus comme les plus menaçants. En réponse aux facteurs de stress perçus, les participants à l'étude ont préféré les stratégies orientées vers la résolution de problèmes, à celles orientées vers la libération des émotions. Le test de T a démontré qu'il y avait une différence statistique significative (p - 0,0001) entre les deux moyennes. Les stratégies regroupées dans les catégories soutien social, confrontation et optimisme se sont avérées être celles que les répondants considèrent comme les plus utilisées et les plus efficaces.
No physical items for this record

[Résumé] Cette étude transversale vise à décrire les facteurs de stress perçus et les stratégies d'adaptation utilisées par les soignants naturels impliqués dans les soins palliatifs d'un être cher, à domicile. Cette recherche a été développée pour contribuer à l'avancement des connaissances nécessaires aux infirmières oeuvrant dans le contexte des soins à domicile, afin d'améliorer l'efficacité de leurs interventions et d'aider davantage les familles impliquées dans cette situation difficile. Les participants (n = 30), 22 femmes et 8 hommes, ont été sélectionnés en utilisant une méthode d'échantillonnage de convenance. Les instruments utilisés sont le "Caregiver Strain Index" (CSI) pour l'identification des facteurs de stress et le "Jalowiec Coping Scale" (JCS) pour l'identification des stratégies d'adaptation. La théorie du stress, de l'évaluation cognitive et des stratégies d'adaptation de Lazarus et Folkman (1984) a servi de cadre de référence pour l'analyse et l'interprétation des données. Les résultats suggèrent que le sentiment d'être complètement submergé a été le facteur de stress le plus souvent rapporté par les participants à l'étude. La restriction des activités personnelles, la modification des projets personnels et l'ajustement familial ont été non seulement des facteurs de stress souvent mentionnés, mais aussi les aspects des soins palliatifs perçus comme les plus menaçants. En réponse aux facteurs de stress perçus, les participants à l'étude ont préféré les stratégies orientées vers la résolution de problèmes, à celles orientées vers la libération des émotions. Le test de T a démontré qu'il y avait une différence statistique significative (p - 0,0001) entre les deux moyennes. Les stratégies regroupées dans les catégories soutien social, confrontation et optimisme se sont avérées être celles que les répondants considèrent comme les plus utilisées et les plus efficaces.