Normal view MARC view ISBD view

L'empire du traumatisme : [publication] : enquête sur la condition de victime /

by Fassin, Didier; Rechtman, Richard.
Material type: materialTypeLabelBookPublisher: Paris : Flammarion, 2007Description: 452 p. ; 22 cm.ISBN: 9782082104494; 2082104494.SAPHIR theme(s): Santé mentale | Sciences humaines et socialesMeSH subject(s): Crime Victims | Stress Disorders, Post-Traumatic | Violence | War Crimes | Forensic Psychiatry | Social Work, Psychiatric | Psychotherapy | Crime Victims -- psychology | Stress Disorders, Post-Traumatic -- therapy | Violence -- psychology | Psychotherapy -- methodsPUBLICATION TYPE SAPHIR: MonographSummary: Des attentats aux catastrophes naturelles, des accidents d'avion aux prises d'otages, des massacres de populations aux suicides d'adolescents dans des établissements scolaires, chaque événement violent appelle la présence de psychiatres et de psychologues. Ils viennent prendre en charge les rescapés, les sinistrés, les témoins. Ils interviennent au nom de la trace psychique du drame : le traumatisme. Longtemps cette notion a servi à disqualifier soldats et ouvriers dont on mettait en doute l'authenticité de la souffrance. Désormais, grâce au traumatisme, les victimes trouvent une reconnaissance sociale. Ce livre relate ce renversement en liant deux histoires. L'une, intellectuelle, qui va des travaux de Charcot, Janet et Freud à l'invention de l'état de stress post-traumatique aux Etats-Unis et à sa difficile adoption en France. L'autre, morale, qui fait succéder à un siècle de suspicion à l'égard des blessures psychiques une ère de réhabilitation et, avec elle, l'émergence d'une nouvelle subjectivité politique : celle de la victime… [Ed.]
No physical items for this record

Des attentats aux catastrophes naturelles, des accidents d'avion aux prises d'otages, des massacres de populations aux suicides d'adolescents dans des établissements scolaires, chaque événement violent appelle la présence de psychiatres et de psychologues. Ils viennent prendre en charge les rescapés, les sinistrés, les témoins. Ils interviennent au nom de la trace psychique du drame : le traumatisme. Longtemps cette notion a servi à disqualifier soldats et ouvriers dont on mettait en doute l'authenticité de la souffrance. Désormais, grâce au traumatisme, les victimes trouvent une reconnaissance sociale. Ce livre relate ce renversement en liant deux histoires. L'une, intellectuelle, qui va des travaux de Charcot, Janet et Freud à l'invention de l'état de stress post-traumatique aux Etats-Unis et à sa difficile adoption en France. L'autre, morale, qui fait succéder à un siècle de suspicion à l'égard des blessures psychiques une ère de réhabilitation et, avec elle, l'émergence d'une nouvelle subjectivité politique : celle de la victime… [Ed.]