Normal view MARC view ISBD view

La santé perçue des 55 ans et plus en France et au Québec [publication] : différences et similitudes

by Camirand, J; Sermet, Catherine; Dumitru, V; Guillaume, S.
Material type: materialTypeLabelBookPublisher: 2009Description: 8 p.ISBN: 112834769.MeSH subject(s): Health Status | Chronic Disease | Health Surveys | Terminology as Topic | Methods | France | QuebecPUBLICATION TYPE SAPHIR: Journal IssueSummary: La comparaison de la santé perçue des Français et des Québécois de 55 ans et plus vivant à domicile met en évidence des différences et des similitudes importantes. Les Québécois de 55 ans et plus se perçoivent en meilleure santé et l'expriment de manière plus enthousiaste que les Français du même âge. Les différences culturelles mais aussi la plus grande proportion de personnes âgées vivant en institution au Québec contribuent à l'essentiel de cet écart. En France comme au Québec, la présence de maladies chroniques et d'incapacités explique largement l'accroissement avec l'âge de la proportion de la population se considérant en mauvaise santé. Pour la plupart des maladies étudiées, le parallèle entre leur présence et la perception de la santé est frappant. Le cancer, l'hypertension artérielle et les troubles de la thyroïde se démarquent au Québec en étant beaucoup plus souvent associés à une mauvaise santé perçue. A contrario, certaines incapacités semblent avoir moins d'impact sur la santé perçue au Québec qu'en France.[BDSP. Notice produite par IRDES R0xq8oDs. Diffusion soumise à autorisation].
No physical items for this record

2009/05, n° 142

La comparaison de la santé perçue des Français et des Québécois de 55 ans et plus vivant à domicile met en évidence des différences et des similitudes importantes. Les Québécois de 55 ans et plus se perçoivent en meilleure santé et l'expriment de manière plus enthousiaste que les Français du même âge. Les différences culturelles mais aussi la plus grande proportion de personnes âgées vivant en institution au Québec contribuent à l'essentiel de cet écart. En France comme au Québec, la présence de maladies chroniques et d'incapacités explique largement l'accroissement avec l'âge de la proportion de la population se considérant en mauvaise santé. Pour la plupart des maladies étudiées, le parallèle entre leur présence et la perception de la santé est frappant. Le cancer, l'hypertension artérielle et les troubles de la thyroïde se démarquent au Québec en étant beaucoup plus souvent associés à une mauvaise santé perçue. A contrario, certaines incapacités semblent avoir moins d'impact sur la santé perçue au Québec qu'en France.[BDSP. Notice produite par IRDES R0xq8oDs. Diffusion soumise à autorisation].