Normal view MARC view ISBD view

Les nouvelles organisations du travail : entre souffrance et performance /

by Chaudat, Pierre; Muller, Renaud.
Material type: materialTypeLabelBookSeries: Logiques sociales.Publisher: Paris : L'Harmattan, 2011Description: 276 p.ISBN: 9782296139404.Subject(s): pénibilité -- travail | travail - organisation (structure)MeSH subject(s): Santé et travail -- stress professionnel ‐ aspects psychosociaux | Employment | Employment -- organization & administration | Employment -- psychology | Workplace | Workplace -- psychology | Stress, Psychological | Occupational Health | Workload | Workload -- psychology | Working Conditions | France | Monograph
Contents:
[Table des matières] : Partie 1. Nouveaux modes d'organisation: le salarié à nu face aux pressions socio-économiques? : Chapitre 1. Penser le travail et la souffrance dans l'organisation néolibérale. - Chapitre 2. Quelle reconnaissance du travail réel, des tensions et déséquilibres dans la quête de performance? - Chapitre 3. Un management qui expose directement le salarié à la contrainte externe: l'utilisation du client comme source de pression au stress. - Chapitre 4. Un espace pour les sujet au travail face aux injonctions de changement? : de la résistance au désengagement du salarié. - Chapitre 5. Un malaise institutionel face aux risques professionnels. - Partie 2. De la souffrance à la performance: quels espaces pour le sujet au travail? : Chapitre 6. Quelles compétences individuelles et managériales pour réguler les tensions dans les organisations ouvertes? - Chapitre 7. De l'intimité sollicitée à l'intimité sous surveillance: repenser la place de l'intime dans le travail. - Chapitre 8. Quels modes d'organisation pour conjuguer santé au travail et performance durable?
Summary: Les symptômes de pénibilité au travail se sont multipliés et diversifiés au point de questionner l'impact des nouvelles organisations du travail sur la souffrance des individus et la performance des organisations. Il est d'abord question d'analyser et d'interpréter les nouvelles pénibilités à travers l'évolution de nos organisations occidentales. Les auteurs témoignent des différents dangers auxquels les salariés sont exposés et proposent des pistes de régulation : l'échange collectif, les espaces personnels et la reconnaissance de l'intimité ou le développement de nouvelles compétences.
Item type Current location Call number Status Date due
658.54 CHA (Browse shelf) Available
158.7 CHA (Browse shelf) Available
331.4 CHA (Browse shelf) Available
Empruntable IST, Institut universitaire romand de santé au travail; Bibliothèque
Bibliothèque
IST WA-435-Cha-2011 (Browse shelf) Available

[Table des matières] : Partie 1. Nouveaux modes d'organisation: le salarié à nu face aux pressions socio-économiques? : Chapitre 1. Penser le travail et la souffrance dans l'organisation néolibérale. - Chapitre 2. Quelle reconnaissance du travail réel, des tensions et déséquilibres dans la quête de performance? - Chapitre 3. Un management qui expose directement le salarié à la contrainte externe: l'utilisation du client comme source de pression au stress. - Chapitre 4. Un espace pour les sujet au travail face aux injonctions de changement? : de la résistance au désengagement du salarié. - Chapitre 5. Un malaise institutionel face aux risques professionnels. - Partie 2. De la souffrance à la performance: quels espaces pour le sujet au travail? : Chapitre 6. Quelles compétences individuelles et managériales pour réguler les tensions dans les organisations ouvertes? - Chapitre 7. De l'intimité sollicitée à l'intimité sous surveillance: repenser la place de l'intime dans le travail. - Chapitre 8. Quels modes d'organisation pour conjuguer santé au travail et performance durable?

vdcdsp/10.2012 Les symptômes de pénibilité au travail se sont multipliés et diversifiés au point de questionner l'impact des nouvelles organisations du travail sur la souffrance des individus et la performance des organisations. Il est d'abord question d'analyser et d'interpréter les nouvelles pénibilités à travers l'évolution de nos organisations occidentales. Les auteurs témoignent des différents dangers auxquels les salariés sont exposés et proposent des pistes de régulation : l'échange collectif, les espaces personnels et la reconnaissance de l'intimité ou le développement de nouvelles compétences.