Landrieu, Guy

Modélisation des coûts et des bénéfices d'actions visant à réduire les concentrations d'ozone dans l'air ambiant : rapport de fin de contrat / INERIS, Ministère de l'Aménagement du territoire et de l'environnement ; Guy Landrieu, Shailendra Mudgal - Verneuil-en-Halatte : INERIS (Institut national de l'environnement industriel et des risques), 2001 - 1 vol. (pagination multiple) : ill. ; 30 cm

L'objet du rapport est de procéder à une analyse de modélisation intégrée du système de l'ozone troposphérique: - estimation des émissions de polluants précurseurs en fonction des niveaux d'activité (industrie, transport...) et des techniques de production mises en oeuvre; - relation entre ces émissions et les concentrations d'ozone dans l'air ambiant (moyenne, pointes): niveaux de fond à l'échelle des grandes régions françaises et principaux phénomènes locaux; - impacts sur la santé humaine, l'agriculture, les matériaux, les écosystèmes... Cette modélisation intégrée doit permettre d'évaluer le coût et le bénéfice de différentes actions visant à réduire la pollution par l'ozone et de mettre en évidence celles qui, dans un contexte donné, sont les plus efficaces. Les travaux ont été focalisés dans une première partie de la recherche sur les processus d'"évaluation intégrée" mis en oeuvre lors de négociations relatives à l'ozone dans le cadre de la Convention de Genève puis au sein de l'Union européenne. On a montré en particulier que des stratégies de réduction générales en Europe des émissions de NOx et COV sont plus robustes, plus justes, plus faciles à mettre en oeuvre et finalement plus efficaces en termes coût-avantages, que les stratégies "optimisées" considérées jusqu'à présent. Après cette étude des stratégies européennes de réduction des concentrations d'ozone, la suite du travail est dévolue à une analyse stratégique au niveau national français